Nos besoins nutritionnels en Automne

Dernière mise à jour : 9 nov. 2020

Cette semaine je vais aborder les besoins nutritionnels pendant l’automne. Cette fois-ci je me suis inspirée de la diététique chinoise. Bonne lecture et bonne découverte à vous !


L’automne c’est les jours qui diminuent, les nuits qui se rallongent et les températures qui se rafraîchissent.

Le climat de l’automne est marqué par la sècheresse : chaude au début de l’automne, lorsque la chaleur de l’été est encore présente et froide dans sa deuxième partie, lorsque le froid de l’hiver arrive. Les plantes se dessèchent et les graines tombent sur la terre. Le mouvement énergétique de l’automne est un mouvement de rassemblement, d’engrangement en vue du prochain printemps.

Quand le climat s’assèche, les poumons et le gros intestin qui sont couplés, la peau et les cheveux sont les premières cibles. Les liquides organiques sont facilement lésés, favorisant l’apparition de signes tels que la peau, lèvres et gorge sèche, cheveux ternes et chute des cheveux, la constipation, …

Alimentation de l’automne selon la médecine chinoise :

Durant cette saison il faudrait suivre les principes suivants : humidifier la sècheresse c’est-à-dire purifier les poumons, protéger l’estomac et renforcer la rate.

Pour lutter contre cette sècheresse, il est important de boire beaucoup de liquides et de consommer des soupes. En cette saison le lait et ses dérivés peuvent se révéler intéressants pour nourrir les liquides organiques. Il convient de manger plus de légumes et fruits frais, particulièrement ceux qui humidifient le poumon et favorisent la production des liquides organiques.


L’aliment roi de l’automne c’est la poire : consommée crue, elle clarifie la chaleur et favorise la production des liquides organiques.


La cuisson à l’étouffée, en papillote ou en sauce est la plus adaptée à la saison. Pour la cuisson à la vapeur, ne pas hésiter à ajouter des aromates dans l’eau.


A partir de l’équinoxe de l’automne, l’alimentation doit comporter de plus en plus d’aliments de nature tiède pour réchauffer le corps et l’aider à se prémunir de la fraîcheur externe.

La saveur liée à l’automne est le piquant. En petite quantité cela va renforcer les poumons.

Associées, les saveurs acides et douces luttent efficacement contre la sécheresse.

Une alimentation adaptée en cette saison d’automne permet d’accompagner le passage entre l’énergie de l’été et celle de l’hiver, et de protéger les poumons. Ainsi seront évités par la suite bien des rhumes, grippes ou bronchites.


Exemples d'aliments « tièdes et saveur douce » :

- Quinoa

- Fenouil, pleurote, potiron, poireaux

- Oignon, pignon de pin

- Noix

- Agneau, poulet, bœuf, mouton, jaune d’œuf

- Crevettes

- Lait de brebis, lait de chèvre

- Badiane, cannelle, muscade, café, huile de soja

Exemples d’aliments « tièdes et saveur piquante » :

- Ail, ciboulette, oignon

- Poireaux

- Pistache

- Kumquat

- Aneth, badiane, basilic, cardamone, coriandre, clou de girofle, gingembre, persil, muscade, thym, romarin

- Huile de soja.

55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout